Annonce Urgent de l'Association Mécènes et Parrains d'Abeilles
Lire l'annonce

Introduction










L'apithérapie n'est pas nouvelle en soi, les Egyptiens du temps des pharaons connaissaient les vertus du miel et de la propolis, ils les utilisaient dans le processus d'embaumement, et probablement soignaient aussi avec, "les vivants".


Hippocrate* faisait de l'apithérapie car il recommandait le miel dans des préparations d'onguents ainsi que dans le traitement des plaies.



Avicenne* fut celui qui révolutionna la médecine et qui aux abords de l'an mil donna à celle-ci des bases modernes pour longtemps. Lui, parlait de la cire noire ( la propolis ). Il en connaissait les formidables vertus cicatrisantes et anesthésiantes. Avicenne pratiquait donc aussi l'apithérapie ! Plus près de nous, ou plus près de moi devrais-je dire ma grand mère et mon grand père qui n'étaient pas apiculteurs faisaient de l'apithérapie sans le savoir en soignant les laryngites ou les toux avec des préparations largement dosées de miel.



Plus sérieusement l'histoire nous montre souvent que notre monde moderne se contente parfois de réinventer ce que nos aïeux pratiquaient. Bien sûr les progrès de la science et la volonté que certains ont mis à ouvrir des voies nouvelles dans ce monde où tout est chimie et profit, permettent des avancées intéressantes.



L'Apithérapie est une alternative d'avenir pour les personnes qui n'ont pas l'argent nécessaire afin d'acheter des médicaments issus de l'industrie chimique qui nous écrase de sa puissance financière, mais aussi pour nous qui voulons être soignés efficacement par des moyens les plus naturels possible et ainsi éviter les effets secondaires des médicaments de la pharmacie "moderne".



L'apithérapie est une véritable chance qu'il nous appartient de saisir et de voir se développer si nous voulons une pharmacopée peu couteuse, sans effet secondaire et surtout sans trace de produits chimiques stockés dans notre organisme .